(Français - English) - Mobile friendly : (Français - English) - Brandenburg - Potsdam - New/Updates
Tourism - Museums - Restaurants - Shopping - Planning - Transports - Unknown Berlin - Architecture - Photo Gallery - Germanoscope

Britz - Charlottenburg - Dahlem - Friedrichshain - Gesundbrunnen - Grunewald - Köpenick - Kreuzberg - Lichtenberg - Mariendorf - Mitte - Moabit - Neukölln - Pankow - Prenzlauer Berg

Reinickendorf - Schmargendorf - Schöneberg - Spandau - Steglitz - Tegel - Tiergarten - Tempelhof - Tiergarten - Treptow - Wannsee - Wedding - Weißensee - Wilmersdorf - Zehlendorf

 

Berlin

Histoire de Berlin

Origines

Dès le moyen-âge, deux villages, Spandau et Köpenick, distants d'une quinzaine de kilomètres sont installés au bord de la Spree. A cette époque, des tribus germaniques et slaves guerroient ou cohabitent tant bien que mal dans la région appelée Marche de Brandebourg. A l'ouest s'étend le Saint-Empire Romain Germanique, chrétien, et à l'est des terres slaves paiennes.

Dynastie des Ascaniens -Askanier (1157-1320)

Albert l'Ours - Albrecht 1 der Bär (1157-1170)

Entre 1154 et 1157, la guerre qui oppose le germain Albert 1er de Brandebourg (appelé Albert l'Ours et prince du Saint-Empire Romain Germanique) et le prince polonais slave Jaxa de Copnic (Jacza von Köpenick) se solde en la victoire du germain. Albert l'Ours devient alors Margrave de Brandebourg.

Otto I (1170-1184)

Otto II (1184-1205)

Albrecht II (1205-1220)

Johann I (1220-1266)

Otto III der Fromme (1220-1267)

Otto IV mit dem Pfeil (1267-1308) Fondation de Berlin

Deux villages bâtis autour de la Spree, Berlin situé au nord de la rivière, et Cölln situé sur une île, s'allient en 1307.

Berlin correspond au quartier actuel de NikolaiViertel (quartier Saint-Nicolas) à coté de la place du marché (Molkenmarkt), il s'aggrandit au nord autour du nouveau marché et de l'église Sainte-Marie (Marienkirche)

Cölln est situé au sud de l'île des musées sur l'île des pecheurs (Fischerinsel) (autour de Mühlendamm)

Ces villages adhèrent alors à la Ligue hanséatique unissant les villes marchandes du Nord (1359). Ils forment alors un comptoir commercial et à l'instar des autres villes allemandes, sont assez autonomes du pouvoir central (émission de monnaie, armée).

Waldermar der Große (1308-1319)

Heinrich II das Kind (1319-1320)

Dynastie Wittelsbacher (1323-1373)

Ludwig I., der Brandenburger (1323-1351)

Ludwig II, der Römer (1351-1365)

Otto V der Faule (1365-1373)

Dynastie Luxemburg (1373-1415)

Wenzel der Faule (1373-1378)

Sigismund (1378-1388 / 1411-1415)

Jobst (1378-1411)

Sigismund (1378-1388 / 1411-1415)

Dynastie Hohenzollern de Brandebourg (1415-1701)

Les princes-electeurs, au nombre de 7 ou 8 sont des personnalités ecclésiastiques ou aristocrates qui élisent l'Empereur du Saint-Empire Romain Germanique, poste assez honorifique et non héréditaire. A partir de 1417, le margrave de Brandebourg est l'un des Princes-Electeurs avec le duc de Saxe (Dresde), le roi de Bohème (Prague), le comte Palatin du Rhin et les trois archevêques de Trèves, Cologne et Mayence. En allemand, on parle de Kurfürst (Kurfürsen au pluriel). L'une des rues les plus célèbres de Berlin est le "Remblai des Princes-Electeurs" (Kurfürstendamm).

Frédéric 1er de Brandebourg (1415-1440)

(1370-1440) 1er prince-électeur de Brandebourg

En 1411, l'Empereur romain germanique demande à Frédéric de Hohenzollern (1370-1440), burgrave de Nuremberg, d'aller protéger la région Brandebourg. Il  en devient "Electeur" en 1415 et fonde sa dynastie sous le nom de Fréderic 1er de Hohenzollern (règne : 1415-1440).

C'est le premier "prince électeur" de Brandebourg (à partir de 1417).

Frédéric II de Brandebourg (1440-1470) dit "aux dents de fer"

(1413-1471) 2e prince-électeur de Brandebourg

Alors que les deux villes de Berlin et Cölln fusionnent en 1432, le prince de Hohenzollern Fréderic II (1413-1471) en prend le contrôle et déclare Berlin-Cölln capitale des marches de Brandebourg. Le château ou Stadtschoss est alors construit. C'est la première fois que le souverain (le margrave de Brandebourg) réside à Berlin.

Sous la réforme et la guerre de trente ans, Berlin est ravagée par les maladies et les guerres et la capitale du Brandebourg est transportée à Königsberg (Actuellement Kaliningrad en Russie). Berlin ne compte que quelques milliers d'habitants.

Albert-Achille (1470-1486)

(1414-1486) 3e prince-électeur de Brandebourg

Jean 1er dit Cicéron (1486-1499)

(1455-1499) 4e prince-électeur de Brandebourg - Inhumé dans la Cathédrale de Berlin (Berliner Dom)

Joachim 1er Nestor (1499-1535) : 36 ans de règne incluant la naissance du protestantisme (Luther)

(1484-1535) 5e prince-électeur de Brandebourg. Né à Cölln an der Spree (Berlin) et mort à Stendal.

Tout en restant catholique, il ne put empêcher son territoire de passer au protestantisme. Même sa propre femme, Elisabeth de Danemark se convertit au protestantisme, est jetée en prison d'où elle s'évade et se réfuge en Saxe, d'où la Réforme de Luther avait débuté. Son frère Albert de Brandebourg est un autre prince-electeur, l'archevêque de Mayence attaqué par Luther.

Joachim II (1535-1571) : 36 ans de règne marqués par le passage du catholiscisme au protestantisme

(1505-1571) 6e prince-électeur de Brandebourg. Né à Cölln an der Spree (Berlin) et mort à Köpenick

1er Novembre 1539 : le Brandebourg devient officiellement protestant (mise en place de la Réforme)

1558 : début de la construction du chateau de Köpenick

1559 : début de la construction de la citadelle de Spandau (teminée en 1594).

Jean II Georges de Brandebourg (1571-1598) - Johann Georg von Brandenburg

(1525-1598) 7e prince-électeur de Brandebourg

Catholique et opposé à la Réforme, il autorise néanmoins à des réfugiés néerlandais et français de s'installer dans le Brandebourg après avoir fui les guerres de religion

Joachim III (1546-1608)

(1546-1608) 8e prince-électeur de Brandebourg

Jean III Sigismond (1608-1619)

(1571-1619) 9e prince-électeur de Brandebourg

1618 : Le prince-électeur hérite du duché de Prusse (dépendant du royaume de Pologne). La Prusse et le Brandebourg (qui dépend du Saint-Empire Romain Germanique) se trouvent dorénavant liés

Georges-Guillaume (1619-1640)

(1619-1640) 10e prince-électeur de Brandebourg

Frédéric-Guillaume 1er de Brandebourg (1640-1688)

(1620-1688) 11e prince-électeur de Brandebourg - Inhumé dans la Cathédrale de Berlin (Berliner Dom)

Fréderic-Guillaume de Hohenzollern, monté sur le trône en 1640 agrandit Berlin et la protège de fortifications. Il fait aménager le jardin devant le Stadtschloss (actuel Lustgarten devant la cathédrale) et fait planter des tilleuls sur l'allée reliant son château à sa réserve de chasse Tiergarten. Unter den Linden est créée.

Berlin devient un centre de commerce grâce à la construction du canal reliant la Spree à l'Oder.

L'agglomération s'étant et les nouvelles villes de Friedrichwerder (ancienne île marécageuse de Werder , quartier actuel de la Zeughaus et de l'église Friedrichwerdersche) , Dorotheenstadt (autour de l'actuelle gare de Friedrichstrasse) et Friedrichshain fusionnent bientôt avec Berlin et Cölln.

Berlin - Capitale de la Prusse (1701-1918)

==> Lieux royaux et impériaux

A l'origine, la Prusse est un territoire situé au nord et à l'est du Brandebourg. Il ne dépend ni du Saint-Empire Romain Germanique (dont fait partie le Brandebourg), ni du royaume de Pologne. Il est dirigé par l'ordre des Chevaliers Teutoniques (Deutscher Ritterorden). Ce n'est qu'au fil des héritages que la Prusse va se trouver mariée au Brandebourg et à Berlin.

Fréderic III de Brandebourg (1688-1713) - Roi en Prusse à partir de 1701 sous le nom de Frédéric 1er de Prusse

(1657-1713) 12ème prince-électeur de Brandebourg. Inhumé dans la Cathédrale de Berlin (Berliner Dom)

1701 : Création du royaume de Prusse. Le prince-electeur se fait couronner Roi "en" Prusse (il utilise "en" pour ne pas froisser le Saint-Empire).

Frédéric-Guillaume 1er de Prusse dit le Roi-Sergent (1713-1740)

(1688-1740) - Il est enterré à Potsdam à la Friedenkirche

Frédéric-Guillaume 1er fait entourer Berlin d'un mur de pierre "Berliner Akcisemauer" (1734-1734). Ce mur, percé de 12 portes incorporait les nouveaux quartiers en particulier le quartier de Friedrichstadt (actuel quartier de la Friedrichstrasse). L'enceinte a totalement disparu mais la porte de Potsdam, la porte de Halle (Hallesches Tor) ou la porte de Cottbus (Kottbusser Tor) ont donné de nos jours leur noms à des places. La célèbre Porte de Brandebourg a été reconstruite entre 1789 et 1791.

Fréderic II de Prusse dit Frédéric le Grand (1740-1786)

(1712-1786)

Premier Roi DE Prusse (à partir de 1772)

Il est enterré devant le chateau de Sans-Souci sous une plaque de pierre.

Frédéric-Guillaume II (1786-1797)

(1744-1797) - Inhumé dans la Cathédrale de Berlin (Berliner Dom)

Frédéric-Guillaume III (1797-1840)

(1770-1840) Il est enterré au Mausolée du Parc de Charlottenburg

le 27 octobre 1806, Napoléon 1er entre à Berlin et défile avec la Grande Armée.

Frédéric-Guillaume IV (1840-1861)

(1795-1861) Il est enterré à Potsdam à la Friedenkirche

Berlin - Capitale de l'Empire Allemand

Sous l'Empire Allemand, Berlin devient une ville industrielle tentaculaire qui s'étend de toutes parts.

Guillaume 1er (1861-1888)

(1797-1888) - Il est enterré au Mausolée du Parc de Charlottenburg

1871 : Création de l'Empire allemand. Guillaume devient Empereur d'Allemagne.

Frédéric III (1888)

(1831-1888) - Il est enterré à Potsdam à la Friedenkirche

Très malade il n'a régné que trois mois. Il est enterré à Potsdam à la Friedenkirche

Guillaume II (1888-1918)

(1859-1941) - Il est enterré à Doorn (Pays-Bas) où il était en exil.

 

Rivaliser avec Londres ou Paris

En Europe coexistent trois empires qui se font une guerre psychologique et malheureusement préparent (au moins dans les mentalités des peuples) la future Première Guerre Mondiale. La France, l'Angleterre et l'Allemagne désirent afficher leur puissance et pas seulement en moyens militaires :

  • L'Allemagne construit le Pergamon Museum pour rivaliser avec le Louvre de Paris et le British Museum de Londres. C'est la grande époque des fouilles archéologiques au Moyen-Orient, pillage selon certains.
  • Après l'exposition universelle de Paris en 1889, dont la France a conservé son symbole national, la Tour Eiffel, l'Empereur Guillaume II tient à organiser une exposition qui égalerait celle de Paris. Celle-ci eut lieu entre 1896 et 1898 à Treptow (Berliner Gewerbeausstellung = exposition industrielle de Berlin), mais son retentissement fut sans doute moindre (à sa décharge, les soviétiques ayant occupé le secteur ont cherché à effacer le passé de l'Allemagne et ont installé à Treptow leur gigantesque mémorial dédié à la victoire contre l'Allemagne nazie). Cette exposition est connue sous le nom de »Verhinderte Weltausstellung« ou l'exposition universelle empêchée.

Wiederaufbau Berliner Schloss

 

Ces superbes maquettes en papier représentant le centre de Berlin au début du XXème siècle ont été réalisées pour l'association "Reconstruire le Stadtschloss" et sont visibles au centre d'information "Infocenter Wiederaufbau Berliner Schloss" http://www.berliner-schloss.de/ am Hausvogteiplatz 3-4 10117 Berlin tout près de Gendarmenmarkt (entrée gratuite).

 

La Révolution

Potsdamer Platz : "Von dieser Stelle aus rief Karl Liebknecht am 1.Mai 1916 zum Kampf gegen den imperialistischen Krieg und für den Frieden auf". A cette place, Karl Liebknecht appela le 1er Mai 1916 au combat contre la guerre impérialiste et pour la paix.

Les belligerants n'ayant pas pu se départager dans la très longue guerre de tranchées que fut la première guerre mondiale, ce fut en réalité de l'intérieur que vint la capitulation allemande. La révolution communiste qui avait eu lieu en Russie en 1917 propagea son agitation à l'Allemagne et le régime impérial s'effondra un mois avant la capitulation du 11 novembre 1918.

Berlin et la République de Weimar (1919-1933)

Cette période fut très troublée en Allemagne et ces agitations conduisirent une grande partie des Allemands à choisir Hitler en 1932. Alors que les forces nationalistes venaient du Sud, principalement de Bavière, Berlin était plutôt agité par le mouvement communiste, suite logique de la révolution russe qui avait eu lieu en 1917.

La capitale allemande n'était pas acquise au parti nazi et celui ci a eu beaucoup de mal à s'imposer dans les urnes. Joseph Goebbels, futur ministre de la Propagande était à la tête du parti à Berlin. Il fut nommé Gauleiter (leader du parti) de Berlin en 1926.

Landwehrkanal (Tiergarten) : Lieu où la communiste Rosa Luxembourg fut tuée et jetée dans le canal le 15 janvier 1919. - The place where Rosa Luxemburg was killed and thrown into the canal on the 19th of January 1919

Gares ferroviaires en 1930

Berlin - Capitale du 3ème Reich (1933-1945)

Hitler fera élargir l'avenue qui traverse Tiergarten et qui relie le Stade Olympique et Spandau à l'île des musées. La guerre l'empêchera de transformer Berlin en Germania, nouvelle capitale grandiose destinée à montrer au monde entier la suprématie du IIIème Reich.

Les bombardements de la seconde guerre mondiale, la volonté de ne pas reconstruire les établissements liés à l'Allemagne de Hitler font qu'il ne reste pas de traces évidentes de la Capitale du 3ème Reich, hormis les nombreux lieux de mémoire et de monuments dédiés aux victimes du régime et de la Guerre. Malgré cela, on trouve au hasard des rues, des immeubles d'architecture nationale-socialiste qui sont encore utilisés.

==> Judische Gemeinschaft

La Guerre Froide (1949-1989) : La Ville divisée

==> Berlin 1945-1990

Berlin - Capitale de l'Allemagne réunifiée (à partir de 1990)

Le transfert de la capitale fédérale de Bonn à Berlin a été décidée après les pourparlers de réunifications. Le côut de ce transfert, les souvenirs qu'avaient laissé les rêves d'hégémonie allemande ont fait s'exprimer de nombreux détracteurs de ce projet. C'est pourquoi la décision de transférer les instances gouvernementales de Bonn à Berlin n'a été prise que le 20 juin 1991.

Cela dit, le transfert ne s'est pas fait en un jour :

  • Les ambassades ont aussi été transférées à Berlin (aux frais des pays...) et après avoir utilisé des locaux provisoires dans d'anciens bâtiments (ou comme les USA, les locaux de l'ambassade américaine en RDA), de nouveaux bâtiments sortent de terre. Les architectes rivalisent d'audace pour des résultats somptueux ou non, mais en tout cas, sans chercher la discrétion.
  • HISTOIRE (52)